Sur un archipel coupé du monde, se trouve une académie comme les autres, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez|
MessageSujet: Rencontre Incognito [feat Kyrie] Sam 20 Fév - 18:59
Nicolas Flamel
C'est le matin, le soleil, c'est lever, et comme à son habitude, l'horloge de l'entrée sonne. 6 coups, il est six heures. Le corps de Nicolas lui indique qu'il est l'heure de se lever, foutu horloge biologique, nous sommes pourtant dimanche. Nicolas n'a pas de travail aujourd'hui, c'est jour de repos, même si son corps, c'est réveiller de lui-même. Nicolas empêtré dans les couvertures encore chaud se retourne dans son lit pour essayer d'attraper les quelques bribes de son sommeil avant qu'elles ne s'enfuient avant a prochaine nuit, mais c'est peine perdu, il est réveillé. Nicolas reste allonger sur son lit. Son regard se balade dans sa chambre, se perd dans les recoins, fixe un point. Il laisse son esprit vagabonder...

Que ferra-t-il aujourd'hui ? Il n'a aucune obligation, ni aucun secrétaire pour lui dire quoi faire. On pourrait même dire que Nicolas est perdu. Il a une journée devant lui, que pourrait-il faire. Il va sortir, cela est certain... Mais entre deux que peut-il faire ? Des recherches, non. La chaleur de son laboratoire à tendance à le rendre malade en ses mois d'hiver. Le choc de température sans doute. Mais il est vrai que même les chaleureux 20°C de sa maison peuvent paraître bien frai à côté de la chaleur étouffante de son antre. Donc aujourd'hui pas d'alchimie. Peut-être qu'il lira, sortira faire quelques courses en début d'après-midi, alors que le soleil est à son zénith, près à réchauffé ses vieux os... Et il traînera près du feu en soirée... Ce ne sera pas une journée bien éreintante, mais ce n'est pas plus mal après le rythme effréné de la semaine, rendez-vous sur rendez-vous, voyages à travers l'archipel... Une journée pour se ressourcer en somme.

L'horloge sonne 7 heures, il n'a pas vu le temps passé, et voilà qu'il se remet à bâiller, ses yeux papillotent et Morphée a décidé de venir lui rendre visite. Nicolas l'accueil avec plaisir et se rendors... Il rêve, de temps anciens, de rencontres en son jeune temps. Une famille, une fratrie dont il se bat pour ne pas oublier les noms, peut-être devrait-il relire ses journaux, sa mémoire flanche... Voilà que leurs visages disparaissent... Étaient-ils bruns ou blonds ? Il ne sait plus, et cela, l'angoisse. Ce sont les membres de sa famille, mais le temps est assassin, et lui enlève ses souvenirs... Sans ses journaux, il serait bien perdu. Et cette personne qui le pointe du doigt et semble lui hurler dessus, il s'agit de la soeur de Pernelle n'est-ce pas. Elle était rancunière, car lui et Pernelle n'ont pas voulu lui donner leur fortune. Mégère. Comment est-ce que sa douce Pernelle avait pu être la soeur d'une telle femme. Comme le dit l'adage, nous ne choisissons pas notre famille. D'ailleurs, Pernelle... Elle se tient à ses côtés. Ses longs cheveux châtains ondulent comme face à un vent que seul eux sentent... Elle se tourne vers lui et embrasse son visage tout ridé. Comment peut-elle encore le trouvé beau après toute ses années. Elle lui murmure à l'oreille, une chanson... Elle est bien désagréable, le son est strident, et il est de plus en plus fort...

Nicolas se réveille en sursaut de son lit. Son cœur bat la chamade. Mais quel était ce bruit ?! Il résonne partout dans la chambre. Nicolas mal réveillé essaye de se dépêtrer des couvertures. Il s'agit de l'appareil de torture que lui a donné son secrétaire. Un "téléphone". On arrête plus le progrès... Nicolas en pyjama arrive à sortir le monstre en plastique de son sac. Il appuie sur le bouton vert comme lui à montrer son assistant et entend la voix de ce dernier s'élever de l'appareil. "Monsieur Flamel, je suis désolé de vous déranger pendant votre week-end, mais je voudrais savoir si... *clic*" Nicolas avait coupé l'appel. Que son assistant aille au diable, il pouvait au moins se débrouiller un jour sans lui. Était-ce trop demandé ? Le téléphone sonna encore. Cette fois-ci, le vieil homme appuya sur le bouton rouge... Longtemps... Jusqu'à ce que la machine fasse un petit bruit et que l'écran s'éteigne. Voilà, il serait tranquille. Ce réveil en sursaut lui avait coupé tout envie de dormir.

Nicolas sortis de sa chambre et partis vers la salle de bains. Il se coula un bain et descendit au rez-de-chaussée pour prendre un thé. D'un coin de l'œil, il vit que l'horloge de l'entrée indiquait 9 heures... Il avait bien dormi. Son thé avalé, il remonta, les idées un peu plus en place, prendre son bain. Grâce à quelques runes bien placées, l'eau du bain de Nicolas avait la particularité de ne pas refroidir. Il pouvait donc patauger jusqu'à ce que ça peau soit toute fripée comme une prune trop mure. C'est d'ailleurs ce qu'il fit. Une fois lavé, il descendit petit-déjeuner. Et il alluma un feu de bois au passage. Il allait passer la mâtiner devant le feu, assis sur son fauteuil, bien au chaud. SI bien que lorsque l'horloge sonna une heure, Nicolas fut surpris de ne pas avoir vu ou alors même entendu le temps passé.

Il fallait dire que ça lecture était passionnante. Les œuvres de Raymond Lulle l'étaient toujours. Si Pernelle était vivante, ils auraient échangé sur la pertinence des propos de l'œuvre et aurait échangé de nouvelles idées. Mais Pernelle n'était plus là. Il ne servait à rien de ruminer, les idées du passé. Nicolas se sentit alors bien seul. Le soleil était haut dans le ciel, et il n'y avait pas un poil de vent. Nicolas éteignit le feu, enfila un manteau, un chapeau, prit une canne et sortie de chez lui. On ne risquait pas de le reconnaître. Il ne portait pas sa cape, avait garder ses vêtements que son secrétaire qualifiait de vieux, et avait même prit sa canne, chose rare depuis qu'il avait rajeuni. Il n'en avait pas besoin, mais cela faisait partie de son personnage. Le trajet fut rapide, sa maison n'était qu'à 20 minutes à de la rue commerçante, s'était toujours un plaisir de faire le chemin à pied. Il voyait les gens aller et venir et croissait les habitants dans un milieu qu'il partageait avec eux. Il n'était pas enfermé dans son bureau, loin de tout, les regardant comme du haut de sa tour à la manière de raiponce. Il n'avait pas les cheveux assez longs pour cela. Bien heureusement. Arrivé dans la rue principale, il s'assit dans une petite brasserie à l'abri des regards et commença son repas.


avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 11/12/2015

Feuille de personnage
Faction: Vert
Groupe: Employé de l'académie
Race: Alchimiste
Directeur
Voir le profil de l'utilisateur http://academiechrysalis.forumrpg.org
Rencontre Incognito [feat Kyrie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Chrysalis :: La capitale : La ville :: Rue commerçante-
Sauter vers: